charline wirth diététicienne nutritionniste bordeaux

Diététicienne Nutritionniste passionnée de cuisine, je vous partage à travers ce blog mes recettes préférées. Ma devise : rapide, simple, sain et gourmand !

Dernières recettes

J’ai testé 1 mois 0 déchet

Traumatisée par une leçon d’écologie en classe de CM1 ou CM2, du haut de mes 10 ans je me suis décidée de ne plus polluer. La première solution qui m’est venue à l’esprit était d’arrêter de respirer. Donc de temps à autre, je m’octroyais des petites séances d’apnées, en me disant que si tout le monde faisait comme moi il y aurait moins de CO2 dans l’atmosphère. J’ai (heureusement) fini par comprendre que ça se servait à rien.
Depuis, je ne suis pas devenue extrémiste, mais j’ai toujours le réflexe de visualiser un geste multiplié à l’échelle planétaire. « Ce n’est pas « ça » qui va changer quelque chose », effectivement, mais si tout le monde adoptait le raisonnement inverse : c’est justement ce petit « ça » qui amènerait du changement ! J’ai testé pour vous 1 mois 0 déchet !

Chaque français jette en moyenne 250 kg d’emballages par an, ce qui revient au poids de 40 packs de 6 bouteilles de 1,5 litres

Je sais que je ne pourrais pas tenir ce challenge sur le long terme parce que cela implique un changement radical d’alimentation, et il y a encore beaucoup de produits emballés dont je ne veux pas me passer. Mon objectif est d’essayer une nouvelle manière de consommer, et d’adopter l’alimentation et l’organisation que cela implique.

Dans cet article, je vous ferais part de mon expérience, des bonnes adresses, des trucs & astuces, du budget, et mon un bilan final !

Mode d’emploi

 

Matériel

Réduire ses déchets ne se fait pas du jour au lendemain car, en plus de devoir changer ses habitudes, cela nécessite d’être équipé :

Pour les courses :

  • tupperwares pour les viandes, poissons,crustacés et produits laitiers
  • sachets en tissu ou papiers kraft réutilisables pour le vrac sec et pour les légumes
  • sac à pain en tissu
  • boite œuf vide

Pour le transport :

  • à pied : sac à dos de randonnée (30 litres suffisent), ou cabas de course à roulettes
  • en voiture : cagettes, paniers en osier

Pour la maison

  • bocaux en verre ou en inox
  • boite en inox

En stockant vos aliments dans du verre et non dans leurs emballages en plastique ou en carton recyclé : vous évitez le passage de micro-molécules dans vos aliments. Vous pouvez réutiliser de grands bocaux de conserves en verre ou bien acheter des bocaux en magasin de déco, en plus d’être écolos, et inoffensifs pour votre santé, ils apportent une touche « rétro » à votre cuisine !

Organisation

  • Fruits et légumes : de votre sac à dos ou panier ou cagette → directement dans le bac de votre réfrigérateur ou dans une corbeille à fruit. Si vous craignez de ne pas tout consommer à temps, découpez en quelques uns dans des boites au congélateur.
  • Légumineuses et féculents : de vos sachets en papier kraft → dans vos bocaux. Soit vous décollez l’étiquette, soit vous recollez à chaque fois la nouvelle étiquette par dessus. Vous les rangez dans votre placard ou directement dans votre sac.
  • Poissons, viandes, produits laitiers : de vos tupperwares → au frigo. Vous pouvez noter sur une étiquette la date à laquelle vous les avez achetés pour éviter les problèmes de péremption.

Trucs & Astuces

Une salle de bain zéro déchet

 

Pour commencer, un problème qui se pose : un problème de taille !

Ma décision fut vite prise : hors de question de le supprimer !

Ils peuvent être remplacés par un gant de toilette coupé en petits morceaux, ou des disques à démaquiller en tissu qu’on met à laver en machine avec son linge.

Les gels douches corps & intimes peuvent être remplacés par des pains surgras (Roge Cavailles, Saforelle).

Mon expérience

Changement d’alimentation

0 déchet signifie raccourcir son temps de course car on ne flâne plus dans les rayons des supermarchés ! On passe du vrac sec directement au rayon fruits/légumes, poissonnier/boucher, fromage à la coupe, et enfin aux œufs en vrac. Au final on se retrouve avec un cadi rempli uniquement d’aliments “utiles” et non transformés. Si vous avez envie d’un plat cuisiné, de gâteaux, de sauces : à vos fourneaux !

En revanche il y a des produits qui seront plus difficiles à faire maison ou à trouver sans emballage. Exemples : chips, soda, chocolat, pains spéciaux (pain de mie, pain allemand, biscottes, pain à bagel, buns, certaines céréales du petit déjeuner), produits laitiers (lait, yaourts, crème fraîche, beurre, certains fromages), infusion, café, certaines salades comme la mâche et la roquette

C’est simple, il y a des produits sur lesquels il faut faire une croix, mais d’autres qu’on trouvera facilement en magasins spécialisés, ou au marché.

Réflexes à adopter

PRÉSENTEZ DIRECTEMENT VOTRE TUPPERWARE OU VOTRE SAC EN TISSU AVANT D’INDIQUER VOTRE CHOIX.

Par automatisme, dès que vous avez choisi votre produit, sans avoir le temps de voir venir quoi que ce soit, voilà que votre fromage est aussitôt emballé dans du papier prêt à être pesé, et votre baguette déjà glissée dans une pochette en papier. « Nooooon ! », paniquée vous cherchez votre tupperware au fond de votre sac, il vous regarde d’un air « elle débloque la p’tite dame », et vous lui tendez fièrement : « mettez le directement dedans ». Ce qui est ridicule en soit puisque le papier déjà sali par votre fromage finira très certainement à la poubelle. L’issue sera moins fatale pour la pochette en papier du pain, mais adoptez ce réflexe dès le début, ça peut prend du temps ! Vous pouvez aller encore plus loin en refusant les tickets de caisse.

Les adresses et les budgets

  • magasins vrac (à Bordeaux : la recharge, aux petits pois, day by day)
    Les tarifs sont variés : similaires aux magasins bio à plus élevés selon les produits. On privilégiera les produits non transformés et on vérifiera le prix au KILO et non aux 100 g. Ils travaillent généralement avec des producteurs et fournisseurs locaux.
  • magasin bio :  vous trouverez votre bonheur mais attention à la provenance qui est parfois loin d’être locale !
  • marché : la solution la plus économique pour le frais. Les produits sont généralement locaux et de bonne qualité, à vous de dénicher LE bon stand !
  • hypermarchés : il y a toujours un rayon vrac frais et sec ! Bio ou pas. Vous y trouverez tout : fromager, poissonnier, boucher, et même des œufs en vrac. Coûts réduits mais provenance parfois douteuse, il faut bien une raison à des prix bas !
  • commerçants de quartiers : fromagers, bouchers, poissonniers, boulanger, pâtissier …

J’ai testé 1 mois 0 déchet : mon bilan

Le plus difficile dans la vie sans déchet

  • Se priver d’une multitude de produits
  • Cuisiner (contrainte pour certains)
  • Prix des produits plus chers en magasins spécialisés

Les aspects positifs d’une vie sans déchet

  • Economies (on achète que des aliments utiles)
  • Santé peau/muqueuses : en cosmétique on utilise des produits plus naturels
  • Santé alimentation : pas de trace de micromolécules des emballages dans vos aliments, on évite les produits industriels transformés et tous les additifs qu’ils contiennent, on mange sainement et des produits artisanaux de meilleure qualité)
  • Prévention des compulsions alimentaires (aucune tentation dans les placards, envie de gâteaux? Il faudra le faire maison, ou se déplacer à la boulangerie, cette simple idée qui peut freiner l’envie !)

Ce que je vais retenir du challenge 0 déchet

Personnellement, je ne tire que du positif de cette expérience. J’ai quasiment supprimé ma consommation de produit laitier et de sucre. J’ai également mangé beaucoup plus de légumes ! A l’avenir, je garderai la même organisation que j’ai tenu ce mois ci. Ce n’est pas contraignant d’amener ses sacs pour le vrac ou les légumes et ses tupperwares. Seulement, je ne m’interdirais plus les produits que j’ai l’habitude d’acheter sous emballage car la frustration commençait à se ressentir !

Et vous, oseriez vous vous lancer dans une aventure zéro waste ?

Post a Comment